Watch videos with subtitles in your language, upload your videos, create your own subtitles! Click here to learn more on "how to Dotsub"

Partie 14 - La Plus Grande Histoire JAMAIS Raontée !

0 (0 Likes / 0 Dislikes)
AVERTISSEMENT - Contient des images graphiques que certains téléspectateurs pourraient trouver dérangeantes. Partie 14 - La Plus Grande Histoire JAMAIS Racontée ! ''MON HONEUR EST MA LOYAUTÉ'' Des images suivront, plus bas, avec la traduction de ce que dit Léon Degrelle, l'un des plus célèbres Waffen SS. Né en Belgique, il rejoint bénévolement la Waffen SS et gagne tous les gallons de caporal à général pour bravoure exceptionnelle au combat et il reçu les plus hautes distinctions, le Ritterkreuz, les Feuilles de Chêne, la Croix d'Or Allemande ... et nombreuses autres décorations pour bravoure exceptionnelle sous le feu ennemi. Un des derniers à combattre sur le Front de l'Est, il a participé à 25 actions de combat lourd main à main et fut blessé à plusieurs occasions. Il a échappé, par avion, à la reddition inconditionnelle en volant 2,414 km à travers l'Europe, survivant à des tirs constant le long du chemin et a pu survivre à l'écrasement de son avion sur la plage de San Sebastian en Espagne, et fut sévèrement blessé. Contre toute attente, il survécu et a vécu le reste de sa vie en Espagne où il est finalement mort à l'âge de 87 ans. Adolf Hitler lui dit un jour, ''Si j'avais un fils, j'aurais voulu qu'il soit juste comme vous.'' Les jeunes gens qui rejoignaient les SS étaient entraînés comme aucune autre armée dans le monde. Aucune instruction théorique et académique était intensive, mais c'était l'entraînement physique qui était le plus rigoureux. Ils pratiquaient le sport avec excellence. Chacun d'eux aurait pu participer avec distinction aux Jeux Olympiques. L'extraordinaire endurance physique des SS sur le Front Russe, qui a tellement étonnée le monde, était dû à leur entraînement intensif. La caractéristique la plus frappante de la Waffen SS est qu'elle était composée de volontaires de quelques 30 pays différents. Quelle cause les a réuni ? Et pourquoi ont-ils donné leur vie ? Était-ce un phénonème allemand ? Au début, oui. En plus des allemands d'Allemagne, des européens du Nord-Ouest, descendants d'allemands de toute l'Europe, se sont engagés. Puis en 1941, durant le grand combat avec l'Union Soviétique, apparut la Waffen SS européenne. C'était sur la ligne de front que les résultats des entraînements physiques des SS pouvaient vraiment être remarqués. Un officier SS avait le même entraînement rigoureux qu'un soldat. La qualité de la relation et le respect mutuel entre soldats et officiers étaient toujours présents. La moitié des commandants de division étaient tués au combat. La moitié ! Il n'y a pas une seule armée au monde dans laquelle cela s'est produit. Les officiers SS menaient toujours leurs troupes dans la bataille. Pour eux, Hitler était l'homme le plus exceptionnel jamais vu. Hitler l'avait compris. Et eu la remarquable idée d'ouvrir les portes aux SS. La réponse à l'offre d'Hitler fut écrasante. Des légions de Norvège, du Danemark, de Hollande, de Flandre furent formées. Hitler les accueillait à la maison. Le rationalisme allemand a été délibérément faussé, Hitler était préocuppé à rendre la race allemande forte et en bonne santé sur tous les plans. Hitler n'était pas intéressé à avoir des millions de dégénérés. Aujourd'hui on trouve répandu la dépendance à l'acool et l'addiction à la drogue, partout. Hitler faisait attention à ce que les familles allemandes soient en bonne santé, il se souciait qu'elles puissent élever des enfants en bonne santé, pour le renouvellement d'une nation saine. Le rationalisme allemand signifiait de redécouvrir les valeurs de sa propre race, redécouvrir sa culture. C'était une recherche pour l'excellence, une idée noble. Le nationale socialisme rationalisme n'était pas contre les autres races, il visait à la défense et à l'amélioration de sa race et espérait que toutes les autres races en face de même pour elles-mêmes. Ceci fut démontré quand la Waffen SS a agrandi ses rangs pour y inclure 60,000 SS islamiques. La Waffen SS respectait leur façon de vivre, leur coutumes et leur croyances reglieuses. Chaque bataillon islamique SS avait un Imam, chaque compagnie avait un Mullah. C'était notre volonté commune que leurs qualités trouvent leurs plus hautes expressions, C'était NOTRE rationalisme. J'étais présent lorsque chacun de mes camarades islamiques a reçu un cadeau personnel d'Hitler au Nouvel An. C'était un pendentif avec un petit Coran. Hitler les honorait avec ce petit cadeau symbolique. Il les honorait avec ce qui était le plus important aspect de leur vie et de leur histoire. Le national socialisme rationalisme était loyale à la race allemande, et respectait totalement toutes les autres races. Les jeunes volontaires européens avaient observé deux choses : Premièrement : qu'Hitler était le seul dirigeant qui était capable de construire l'Europe. Deuxièmement, qu'Hitler et Hitler seul, pouvait vaincre la menace mondiale du communisme. Le communisme n'a jamais visé à servir les intérêts de la Russie. Le communisme ne se limite pas à acquérir un morceau des territoires, mais vise à la totale domination du monde. Seul, parmi tous les autres dirigeants du monde, Hitler a vu ce concept comme une menace égale pour toutes les nations. Jusqu'à la fin de la guerre, les Waffen SS ne se sont jamais retirés. Ils préféraient mourir que de se retirer. Personne ne peut oublier les chiffres. Durant l'hiver 1941, la Waffen SS a perdu 43,000 hommes devant Moscou. Le Régiment du Führer s'est battu littéralement jusqu'au dernier homme. Seulent 35 hommes ont survécu sur l'ensemble du régiment. Mais les hommes du Führer ont été rapides et aucune troupe soviétique n'est passée. Et c'est ce qu'Hitler admirait par dessus tout : le courage. Pour lui cela ne suffisait pas d'avoir des associés intelligents ou habiles. Ces gens peuvent souvent tomber en morceaux, comme nous le verrons durant l'hiver suivant durant la Bataille de Stalingrad, avec le Général Paulus. Là, la défaite fut incitée par un homme sans courage, il n'était pas capable de faire face au danger avec détermination, De dire ''Je ne me rendrai pas, je vais tenir bon jusqu'à ce que je gagne.'' Mais il était moralement et physiquement sans courage et il a perdu. Sans leur héroïsme, l'Allemagne aurait été annihilée en décembre 1941. Les Roosevelt et Churchill ont vendu l'Europe à Téhéran, à Yalta et au Pakistan. Jamais, depuis les plus grands ordres religieux du Moyen Âge, il n'y a eu un tel idéalisme et héroïsme aussi fort. Dans ce siècle de matérialisme le standard SS est une lumière de spiritualité brillante. Grandeur et adversité sont la distinction des SS. LE SERMENT SACRÉ DE LA WAFFEN SS ''Je jure, à toi Adolf Hitler, Führer et Chancellier du Reich Allemand, loyauté et bravoure. Je jure à toi et aux supérieurs que tu nommerais, obéissance jusqu'à la mort, que Dieu me vienne en aide.'' LES PURGES DE STALINE Avec le retour des forces soviétiques en 1944, les gens des montagnes : les ingouches, les balkars, et par dessus tout les tchétchènes, sont ramassés lors d'horribles perquisitions. Des unités mobiles de la NKVD sont envoyées dans les montagnes. De polonais, qui ne comprennent pas de quoi ils sont coupables, sont enregistrés pour une déportation punitive. C'est la tragédie d'une petite nation, broyée par les mains d'un immense état sans pitié. Ils sont chassés de leur maison, leur style de vie détruit, laissant toute la région vidée de tout ses habitants. Et quand les troupes allemandes sont chassées de Crimée en mai, Staline est convaincu que les tartares se sont rendus coupables de collaboration avec l'ennemi. Aussitôt il dissout la répubique musulmane autonome des Tartars de Crimée. Et il punit par la déportation 400,000 personnes, hommes, femmes et enfants. Et au-delà de la misère des gens choqués et effrayés, le mépris pour les besoins militaires. C'est le temps où les soviétiques ont besoin d'obtenir tous les moyens de transports qu'ils peuvent. LE GÉNOCIDE DE L'ALLEMAGNE PRUSSE ORIENTALE - 1944 La Prusse Orientale avec ses forêts et ses lacs, fut le premier territoire allemand que l'Armée Rouge a pénétré. Le nombre de femmes allemandes violées par les soldats de l'Armée Soviétique est estimé à près de 2 millions. Voix de Thomas Goodrich De 1944 à 1947 ce qui est arrivé en Allemagne dans la dernière année de la guerre et immédiatement durant l'année d'après-guerre, fut un crime si terrible...le monde n'avait jamais connu un tel crime. et le fait qu'il soit resté un secret ne veut pas dire que cela en fait un crime moins terrible... ... mais ce fut probablement le plus sombre, le plus sanglant secret de l'histoire du monde. Les massacres, les viols, la famine, la tentative de détruire une nation... entièrement.... entièrement... je ne parle pas de laisser quelque chose, fondamentalement ...les alliés ont voyagé durant la dernière année de la guerre et immédiatement dans les années d'après-guerre... ...cette tentative cauchemardesque de détruire l'Allemagne. Les bombardements de terreur durant les dernières étapes de la guerre...les bombardements de terreur, il n'y a pas d'autre terme qui puisse le décrire aussi bien que ''bombardements de terreur''. Longtemps après tous les objectifs militaires... les forces aériennes américaines et anglaises ont continué de bombarder les villes allemandes, bombarder signifie plus de décombres, beaucoup de personnes sont toujours à ce jour, enterrées sous les décombres en Allemagne, sur lesquels on a reconstruit bien sûr après la guerre... Comment cela s'est passé, pour une femme...disons une femme de 45 ans...allemande...qui était dans un village, quand les russes sont finalement arrivés, surgissant finalement...les combats sont passés...et ensuite arrive le second échelon des troupes russes... la plupart composées d'asiatiques et de mongoliens de la République Russe Orientale, et les violes commencent... qu'est-ce que fait une femme ? Comment fait-on face au viol ? Je ne parle pas d'un soldat, qui peut-être va vous entrainer dans une pièce et vous violer. Je parle de 5 et 10 à la fois, pendant des jours, des semaines, et ça continue. Quelques femmes...et à nouveau... je rapporte les mots mêmes des gens qui étaient là. Elles ont fait toutes sortes de choses pour éviter les viols. Elles sont devenues presque indifférentes à cela, indifférentes à cela après un certain temps, presque, quelques unes sont devenues folles, mais quelques femmes qui devaient être belles avant les viols, ont commencé à se rendre encore plus laides, elles se comportaient comme si elles étaient estropiées, et cela ne fonctionnait toujours pas... je veux dire...la folie parmi les soldats russes pour le viol était incroyable, et parfois les femmes étaient violées dix, vingt fois par nuit, cent fois par semaine, parfois elles étaient violées à mort et elles étaient violées encore, et bien sûr les mères avec des enfants étaient frénétiques pour essayer de protéger leurs petits, elles ont fait tout ce qu'elles pouvaient, et bien sur elles pouvait donner leur corps volontiers si elles pouvaient protéger leurs enfants... ...en général cela ne fonctionnait pas. Il y avait un vieux dicton qui disait : ''de 8 à 88'', c'était la tranche d'âge pour les viols. C'est à peine croyable. Même les grands-mères étaient prises et violées à plusieurs reprises, les personnes malades ou les femmes menstruées, rien n'était sacré et cela a pratiquement anéanti tous les allemands, tout à la fois. ''Utilisez la force et brisez la fiérté raciale de ces femmes allemandes. Prenez-les comme votre butin légal. Tuez !!! Comme si vous déclenchiez une tempête au devant, Tuez, vous soldats vaillants de l'Armée Rouge !'' Commissaire Juif Soviétique - Ilya Ehrenburg Et si vous découvriez que l'un de vos camarades avait violé quelqu'un ? Cela ne choquait personne. Bien au contraire, les soldats se disaient tout. C'était considéré comme un acte héroïque ou courageux... ...de coucher avec une femme - ou plusieurs Même si quelqu'un était assassiné - et bien, c'était la guerre. Donc ce n'était pas une grande affaire si un soldat couchait avec une femme ou une fille. Nos vaillantes troupes continuent leur marche vers l'Ouest. Mais il y avait ceux qui étaient contents de voir l'Armée Rouge. Premièrement, la population des parties occupées de l'Union Soviétique. Et puis, les prisonniers de guerre soviétiques. Tatiana Néniéva qui avait servi dans l'Armée Rouge en tant qu'infirmière, était l'une d'entre eux, sur plus d'un million de prisonniers de guerre soviétiques, qui avaient été transportés dans des camps dans le grand Reich allemand. Elle était folle de joie quand l'Armée Rouge est arrivée. Un sentiment qui n'était pas réciproque. Près de 2 millions de prisonniers de guerre soviétiques furent libérés par l'Armée Rouge. Tous auraient à souffrir entre les mains de Staline. Pour beaucoup, comme Tatiana Niéniéva, la souffrance a commencé dans les camps de filtration gérés par la police secrète. Leur problème était que Staline maintenait que l'Union Soviétique n'avait pas de prisonniers de guerre. Seulement des traitres. Pour le crime d'avoir été capturée par les allemands, l'infirmière bénévole Tatiana Niéniéva fut condamnée à 6 ans au Goulag et à l'exile à vie en Sibérie. À suivre

Video Details

Duration: 14 minutes and 58 seconds
Country: United Kingdom
Language: English
License: Dotsub - Standard License
Producer: Dennis Wise
Views: 63
Posted by: didi18 on Jul 19, 2015

Le Général Léon DeGrelle, le plus célèbre des Waffen SS. "Mon honneur est ma loyauté'', il a gagné tous les galons de Caporal à Général, il est mort à l'âge de 87 ans.

Caption and Translate

    Sign In/Register for Dotsub to translate this video.