Watch videos with subtitles in your language, upload your videos, create your own subtitles! Click here to learn more on "how to Dotsub"

Résistance 2010 (Partie 1): 8 Raisons de s'opposer aux Jeux Olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver

0 (0 Likes / 0 Dislikes)
présente Résistance 2010: 8 raisons de s'opposer aux Jeux Olympiques d'hiver de 2010 À chaque deux ans, le monde vit une autre bataille de sports olympiques, de nationalisme et d'invasion par les grandes entreprises On demande aux villes hôtes d'injecter des millions de dollars dans le budget olympique, bien que ce soient les communautés locales qui souffrent le plus des impacts des Jeux. En 2003, la ville de Vancouver et le village de Whistler, en Colombie-Britannique, ont gagné les élections pour recevoir les Jeux Olympiques d'hiver de 2010. Depuis, les taxes ont triplé, l'environnement a été dévasté, les terres autochtones continuent d'être volées, et l'itinérance augmente en flèche. En réponse à cela, un mouvement contre les effets dévastateurs des Jeux a émergé. Pendant les 3 dernières années, ce mouvement a réussi plusieurs campagnes de protestation et des actions directes, qui ont dévoilé au monde la vraie face des Olympiques. Les Olympiques ne sont pas à propos de l'esprit humain et ont peu à voir avec l'excellence des athlètes. En fait, de sont des industries de milliards de dollards soutenues par de puissantes élites: les agences immobilières, l'industrie de la construction, du tourisme, les hôtels, et les grandes compagnies de médias travaillent main dans la main avec les hauts fonctionnaires du gouvernement et les membres du comité olympique international. Leur but premier est la croissance économique massive malgré les impact négatifs sur la population, les communautés et la terre. Raison 1: Le colonialisme et le fascisme Les Olympiques modernes ont un long historique de racisme, des membres fondateurs aux plus récents présidents du Comité olympique international, le CIO. Les Jeux de Berlin en 1936 ont donné plus de pouvoir au régime nazi de Hitler, et les Jeux de Séoul en 1998 et ceux de Beijing en 2008 ont contribué à légitimer des régimes politiques autoritaires. Les Jeux de Mexico en 1968 ont été précédées du massacre de plus de 300 manifestants étudiants quelques jours à peine avant la cérémonie d'ouverture. Avery Brundage, président du comité international olympique, un infâme sympathisant nazi, n'a jamais reconnu le massacre mais quelques jours plus tard, il a enlevé leur médaille à deux athlètes américains qui avaient levé leur poing dans les airs dans un salut du Black Power. Un autre fasciste bien connu est Juan Antonio Samaranch. Officiellement un haut fonctionnaire du gouvernement espagnol sous le régime de Franco. Il a été président du CIO de 1980 à 2001. Raison 2: Pas d'Olympiques sur des terres volées La Colombie-Britannique demeure largement composée de territoires autochtones non cédés. Devant les lois canadiennes et internationales, la province n'a pas de droit légal ni moral d'exister, et encore moins de réclamer des terres et de gouverner les autochtones. Malgré tout, à l'aide d'un processus de traités frauduleux, le gouvernement continue de vendre, louer et développer les terres autochtones pour le bénéfice des grandes compagnies qui pillent les ressources et construisent des stations de ski. Pas d'olympiques sur des terres autochtones volées!! Dans le but de pacifier la résistance autochtone, [Nique le Cirque olympique!] Les chefs autochtones (nés de l'Indian Act) et les conseillers ont été entraînés dans l'industrie olympique, incluant les chefs des 4 nations hôtes. Ces élites des affaires autochtones contribuent à l'itinérance et à la destruction écologique, tout cela pour obtenir du prestige et des profits. Raison 3: La destruction de l'environnement Malgré les promesses vantant « les Jeux les plus verts jamais vus », les Olympiques de 2010 seront parmi les plus destructeurs pour l'environnement de toute l'histoire. Déjà, 100 000 arbres ont été coupés pour l'élargissement de l'autouroute Sea-to-Sky et pour construire les sites olympiques autour de Whistler, ce qui a causé la destruction de l'habitat de certaines espèces très sensibles d'animaux et d'oiseaux. Les Jeux Olympiques de 2010 vont générer plus de 3,7 millions de Tonnes de monoxide de carbone. Raison 4: Itinérance et pauvreté Depuis que la ville de Vancouver a été élue ville hôte pour les Jeux, en 2003, le nombre de sans-abris à Vancouver a augmenté de 370%. Le rapport «Jeu équitable pour les droits au logement» de 2007, affirme que plus de 2 millions de personnes au total ont été délogées à cause des Olympiques dans les différentes villes hôtes depuis les années 1980. Déplacements de population De plus, les villes hôtes entreprennent systématiquement des campagnes pour criminaliser la pauvreté À Vancouver, le projet Civil City a été lancé. Ce projet comprenait de nouveaux règlements très stricts interdisant de mendier, de faire de la vente dans la rue, et de dormir à l'extérieur. Essentiellement, ces règlements rendent criminel le fait d'être pauvre. Avec des milliers de personnes pauvres vivant à moins d'un kilomètre du site de la cérémonie d'ouverture, le tout commence à ressembler à rien de moins que du nettoyage social. Raison 5: L'impact sur les femmes Des événements majeurs comme les Olympiques attirent des centaines de milliers de spectateurs et causent une augmentation de la prostitution et du trafic de femmes. À Vancouver, plus de 68 femmes sont portées disparues ou ont été tuées. La majorité de ces femmes étaient autochtones et auraient été impliquées dans le travail du sexe. [Chanson des femmes Warrior, en l'honneur des femmes tuées et disparues ] Au nord de la Colombie-Britannique, plus de 30 jeunes femmes, en majorité autochtones, sont portées disparues ou ont été tuées le long de l'autoroute 16, aussi connue sour le nom de «l'autoroute des pleurs». Les olympiques de 2010, et l'invasion des touristes et des entreprises ne fera qu'augmenter cette violence faite envers les femmes. Raison 6: L'État policier de 2010 Plus de 15 000 policiers, militaires et personnel de sécurité seront déployés pour 2010, avec 40 kilomètres de clôtures pour le contrôle de la foule, des caméras de surveillance et des zones de sécurité spéciales le long des sites olympiques. Pour trois semaines, Vancouver sera en effet assallie par un État policier. À date, il y a eu des attaques menées contre les groupes de résistance aux Olympiques, des manifestants ont été arrêtés, des bureaux ont été fouillés lors de raids, la surveillance est extensive, et des campagnes médiatiques sont menées contre les protestataires. Le tout, pour miner la résistance aux Jeux. Le budget pour la sécurité des Jeux est de plus de 900 millions de dollars. Raison 7: La dette publique Le budget des dépenses du Comité d'organisation de Vancouver était de 2 milliards de dollars. Cela n'incluait pas le coût des travaux pour l'élargissement de l'autoroute Sea-to-Sky, ni la construction de la ligne de métro jusqu'à l'aéroport, ni la construction du nouveau Centre des congrès. Ces projets était nécessaires pour gagner le vote et seront complétés d'ici 2010, amenant la facture à 6 milliards de dollars de dettes publiques, et cela n'inclue pas le budget pour la sécurité qui n'arête pas de monter en flèche. Raison 8: L'invasion des entreprises Les gouvernements et le monde des affaires utilisent les olympiques comme un moyen d'attirer les investissements des grandes entreprises. En Colombie-Britannique, le gouvernement libéral a simplifié les processus d'application, coupé des taxes et offert d'autres incitatifs pour faire croître certaines industries comme celles de l'exploitation minière, du pétrole et du gaz, et les stations de ski. Cela inclut de grandes augmentations des systèmes de transport, incluant de nouveaux ports et des ponts, l'agrandissement d'autoroutes et de chemins de fer. Tout cela fait partie de leur stratégie d'investissement pour 2010. Les résultats sont dramatiques: ces industries ont des résultats de développement record, ce qui se solde en une plus grande destruction de l'environnement, et plus de pouvoir et d'influence de la part des entreprises sur notre vie quotidienne. Plusieurs des commanditares principaux des Olympiques sont eux-mêmes responsables de destruction environnementale et de violation des droits humains, incluant McDonald's, Coca-Cola, Petro-Canada, et Trans-Canada, alors que d'autres sont d'importants fabricants d'armes, comme General Electrics, General Motors, et Bombardier.

Video Details

Duration: 8 minutes and 21 seconds
Country: Canada
Language: English
Producer: Burning Fist Media
Views: 185
Posted by: petitpoupou on Feb 7, 2010

Résistance 2010 (Partie 1): 8 Raisons de s'opposer aux Jeux Olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, est un court documentaire à rythme rapide qui montre les impacts négatifs des Jeux de 2010 qui se tiendront à Vancouver, au Canada.
La deuxième partie porte sur les mouvements de résistance aux Jeux et aux processus de développement qu'ils mettent en évidence, entres autres la résistance autochtone.

Caption and Translate

    Sign In/Register for Dotsub to translate this video.