Watch videos with subtitles in your language, upload your videos, create your own subtitles! Click here to learn more on "how to Dotsub"

Partie 15 - La Plus Grande Histoire JAMAIS Racontée !

0 (0 Likes / 0 Dislikes)
Partie 15 - La Plus Grande Histoire JAMAIS Racontée ! Le 7 juillet 1944, environ 57,000 prisonniers allemands furent conduits à pieds à travers les rues de Moscou, puis embarqués dans des wagons à bestiaux et transportés dans les zones reculées de Sibérie. Après leur passage les rues ont été symboliquement désinfectées de leurs empreintes ''fascistes''. Entre 1939 et 1945, environ 7 millions de POWs de l'Axe furent envoyés au Goulag soviétique, sur ce nombre, plus de 3 millions d'allemands y sont morts. La majorité des prisonniers vus ici ne reverront plus jamais leur maison ou leurs familles. Cependant, un soldat qui marchait dans Moscou défierait tous les obstacles pour revoir sa famille à nouveau. Condamné à 25 années de travaux forcés dans les mines de la partie stérile de l'Est de la Sibérie, il finira par s'échapper. Cela lui prendra 3 ans pour traverser presque 14,000 km, endurant les conditions les plus inhospitalières sur terre. Son nom était Cornelious Rost, mais pour éviter un châtiment de la part du KGB, il sera contraint d'utiliser le nom d'emprunt ''Clemens Florell''. Son livre sera traduit en 15 langues, vendu à plus de 12 millions d'exemplaires à travers le monde. Il est à l'origine d'un film primé en 2002. Les revers pour l'Allemagne et les pays de l'Axe s'accélèrent durant l'année 1944, mais en décembre de la même année, Hitler conçu un plan brillant qui prendrait les alliés totalement par surprise et a presque changé le cours de la guerre. Combattue dans les régions montagneuses aux denses forêts des Ardennes belges, l'offensive dévastatrice allemande sera connu comme... LA BATAILLE DES ARDENNES En décembre 1944, les forces américaines furent renversées par les divisons Panzer allemandes dans les forêts des Ardennes. C'était un moment décisif de la Deuxième Guerre Mondiale. Hitler réussira même à repousser les armées alliés en approche. S'il pouvait conduire les américains et les anglais jusqu'à la façade atlantique, alors il pourrait peut-être les forcer à négocier la paix. Fin octobre, les allemands commencent à déplacer secrètement leurs unités en direction de l'Est des Ardennes. Sans éveiller les soupçons des alliés. Un quart de million d'allemands se dirigent vers le front de l'Ouest. Mais les officiers et les agents secrets alliés refusent d'y croire. Ils pensent tous que les allemands n'ont pas la capacité militaire pour une telle attaque. Tôt le matin, le 16 décembre, un barrage assombrissant de l'artillerie allemande et de tirs de roquettes éclaire le ciel, Un temps morose durant les jours qui suivront, fournit une couverture efficace pour la puissance allemande qui arrive sur la route. Les unités Panzer sabrent au travers. Au centre, les allemands ouvrent un corridor de 19 km à l'approche de Bastogne. Ils ordonnent d'entourer cette ville et de la contourner et puis se dirigent vers la rivière de la Meuse. C'est la confusion, les communications sont sommaires, les troupes américaines découvrent les allemands devant et derrière eux. Les Panzers cachés par le brouillard et la pluie, repoussent les colonnes blindées américaines. Puis soufflent les américains hors de la route. Plus de 7,000 soldats sur 106,000 détruisent leur armes et abandonnent. À côté de (inaudible) c'est la plus grande reddition de masse de l'histoire militaire. Ailleurs, avec les communications coupées, d'autres américains combattent dans des actions de maintient isolées. Graduellement, de petites unités dispersées ralentissent l'avancée des allemands. Particulièrement à St-Vith. ''La 5ème Armée Panzer a eu de bons succès dans la partie Sud de l'invasion, cependant les effets n'ont pas produit ce que les allemands escomptaient, ils essayaient d'atteindre la Meuse en deux jours.'' Le troisième jour le Général Dwight Eisenhower ordonne au Général Patton de la 3ème Armée, d'attaquer les flancs allemands et de libérer Bastogne. Le 20 décembre, la Bataille des Ardennes en est à son 5ème jour. Les forces américaines tournoient sous l'impact de la puissante offensive allemande. Le Général Patton et sa 3ème Armée se dirigent vers le nord en direction de Bastogne, pour contre-attaquer. Le 21 décembre, une neige d'hiver tombe sur les Ardennes. St-Yvit est prise par les allemands, Maintenant la route centrale des Ardennes est grande ouverte. Les allemands circulent autour de Bastogne de tous les côtés, encerclant les forces américaines qui s'y trouvent. ''Nous pensions que les allemands étaient vaincus après la course à travers la France. Mais les allemands n'étaient pas vaincus.'' Le 22 décembre, la situation à Bastogne devient désespérée. Les munitions s'amenuisent. Les tirs des bataillons d'artillerie sont réduits à 10 coups par fusil. Et il continue de neiger. Le froid fait plus de victimes. Les engelures se répendent parmi les troupes. Les allemands envoient un émissaire à Bastogne, avec un ultimatum, ''Puisque les américains sont encerclés, il n'y a qu'une possibilité de les sauver de la mort : une reddition honorable.'' La réponse du Général Makaloff(?) est courte et va droit au but. La bravade de Makaloff se base sur l'attente de la 3ème Armée. Le calendrier du Général Patton est un facteur critique, si les allemands se déplace sur Bastogne, ils peuvent la prendre facilement à cet instant. Les hommes de l'armée US, encerclés et en infériorité numérique, regardent et surveillent avec anxiété l'arrivée des renforts. Les conditions glaciales ne rendent pas les choses faciles des deux côtés. Le jour suivant, le 23 décembre, l'aube est ensoleillée et lumineuse. Conditions de vol parfaites. Les américains dans Bastogne se réjouissent alors que les avions alliés volent au-dessus de leur tête pour bombarder et frapper l'ennemi. Et larguer du matériel. Tout n'est pas indispensable, mais suffisant pour permettre aux américains de tenir le coup. Le jour de Nöel, des informations arrivent à Bastogne : l'éperon Ouest de la 2ème division Panzer allemande a été stoppé juste avant la Meuse. Quand Hitler l'apprend par ses généraux, il ordonne toutes les attaques qui étaient en attente. La Wehrmacht avance sur Bastogne avec 9 divisions, 4 d'entres-elles avec des blindés. Une grande partie de cet effort vise à fermer le corridor américain au Sud. Le 1er janvier, les alliés lancent un pré-contre-attaque. Le 16 janvier, des patrouilles des 1ère et 3ème Armées atteignent le Nord de Bastogne. Début février, les allemands ont été repoussés là où ils avaient commencé. ''Vers la fin de la Bataille des Ardennes ils savaient qu'ils ne pouvaient pas gagner. Et à partir de ce moment là, ce qu'il restait des divisions Lehr Panzer sur les fronts Sud et Est, où les patrouilles ont été détruites, il est devenu clair que l'armée allemande ne pouvait plus se battre sur le front de l'Ouest.'' En raison de la prise des champs de pétrole dans l'Est, le manque de fuel a empêché les chars Tigre allemands d'atteindre la rivière de la Meuse. La Bataille des Ardennes fut la bataille la plus sanglante des forces US pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Cela eu pour conséquences : 19,000 morts 47,000 blessés 23,000 prisonniers Ces chiffres ne furent dépassés par aucune autre bataille. Avec des pertes officielles allemandes de 84,000 les dernières réserves étaient maintenant épuisées. Le manque de fuel laisserait la Luftwaffe indéniablement bloquée. Les forces allemandes restantes seront bombardées sans cesse durant leur retraite vers Berlin. À suivre

Video Details

Duration: 15 minutes and 8 seconds
Country: United Kingdom
Language: English
License: Dotsub - Standard License
Producer: Dennis Wise
Views: 56
Posted by: didi18 on Jul 19, 2015

La Bataille de Bulge (Bataille des Ardennes), qui a presque changée le cours de la Guerre : la marche à travers Moscoud jusqu'au Goulag ; et l'évasion héroïque d'un homme qui a retrouvé sa famille.

Caption and Translate

    Sign In/Register for Dotsub to translate this video.