Watch videos with subtitles in your language, upload your videos, create your own subtitles! Click here to learn more on "how to Dotsub"

Résistance 2010 (Partie 2): Actions directes

0 (0 Likes / 0 Dislikes)
Résistance 2010: les actions directes pour fins éducationelles seulement, nous ne sommes pas responsables si vous foutez la merde Les actions directes contre les olympiques n'ont commencé que vers 2006, lorsqu'un blocage routier a été monté ici à Eagle Ridge Bluffs, pour stopper l'extension de l'autouroute Sea-to-Sky. À bas [la construction à] Eagle Ridge Bluffs! À bas la tyrannie! En mai cetta année-là, 24 personnes ont été arrêtées, incluant l'aînée Pacheedaht Harriet Nahanee. En réponse à l'arrestation de Harriet et à l'attaque policière du blocage à Eagle Ridge, les premiers actes de sabotages se sont produits. Plus de 50 000$ de dommages ont été faits sur de la machinerie lourde le long des espaces en construction sur l'autouroute Sea-to-Sky. En janvier 2007, Harriet a été déclarée coupable d'outrage au tribunal. en tant que personne autochtone souveraine, elle a rejeté l'autorité du gouvernement. Vous savez, la proclamation royale dit: «Pas de traités, pas de juridiction.» C'est ce que ça veut dire. Et cela tient encore aujourd'hui. Même si elle souffrait d'une mauvaise grippe, la cour l'a quand même condamnée à 14 jours de prison. [Le feriez-vous encore aujourd'hui?] Bien sûr que je le ferais! Quelques jours à peine après sa libération, l'aînée Hariet Nahanee est morte d'une pneumonie. La vie d'Hariet et sa passion pour la résistance s'est étendue d'une côte à l'autre. Le 12 février 2007, VANOC, le Comité organisateur pour les Jeux de 2010, et ses commanditaires corporatifs ont dévoilé l'horloge du compte à rebours des Jeux, au centre-ville de Vancouver. L'événement a été perturbé par des manifestants, tant autochtones que non-autochtones. «Fuck 2010!» «Nique le cirque Olympique!» Sept d'entre eux/elles sont arêté(e)s. 6 mars 2007: L'énorme drapeau olympique qui flottait au-dessus de l'hôtel-de-ville est volé. Plusieurs jours plus tard, la Native Warrior Society sort un communiqué réclamant le vol du drapeau en l'honneur de Harriet Nahanee et en opposition aux J.O. de 2010. 12 mars 2007: un autre événement organisé par VANOC est perturbé. Cette fois, c'est la cérémonie de l'illumination du drapeau devant l'hôtel de ville. Plus de 200 manifestants se présentent et enterrent l'événement à l'aide de cornes de brumes et de chants. 24 avril 2007: des douzaines de manifestants contre les olympiques fracassent un événement de VANOC à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Ils envahissent l'estrade en criant: «Pas d'Olympiques sur des terres volées!!» 22 mai 2007: Des membres du Comité anti-pauvreté à Vancouver vandalisent le bureau de Ken Gobel un membre de VANOC et un conseiller du Premier ministre de la C-B. 19 août 2007: À Ottawa, un groupe d'anarchistes a fracassé les vitres d'un bureau de Bell Canada, un partenaire national des Jeux y contribuant 200 millions de dollars. 14 octobre 2007: Le comité anti-pauvreté organise une marche en solidarité avec 8 de ses membres en détention provisoire. Le groupe avait tenté de squatter un hôtal abandonné pour livrer un message contre les Olympiques et leurs effets sur les plus pauvres de la ville. 10 décembre 2007: Les vitres d'un bureau Remax sont fracassées à Vancouver, l'action est faite en solidarité avec tous ceux qui luttent contre le développement de la station de ski Sun peaks et les Olympiques. 11 février 2008: Le Premier ministre de la Colombie-Britannique Gordon Campbell tient un déjeûner privé à l'hôtel Hyatt pour les promoteurs en lien aux Olympiques. Les aînés autochtones mènent plus de 100 manifestants devant les portes de l'hôtel, ou ils font face à des barricades de policiers. 18 février 2008: Des membres de Native 2010 Resistance perturbent une conférence de presse tenue par l'Assemblée des Premières nations. «Pas de Jeux Olympiques sur des terres autochones volées!» Les femmes autochtones versent des sacs de pommes sur le podium ou Phil Fontaine parle, en affirmant que le chef est un vendu: rouge de peau, mais blanc à l'intérieur. 1er mars 2008: Une des nombreuses actions contre la Banque royale du Canada est menée à Ottawa, où une poubelle est lancée à travers leur vitre. 7 mai 2008: Un véhicule de Peter Kiewit & Sons est flambé. Kiewit est l'entrepreneur princial dans la construction de l'autouroute Sea-to-Sky C'est aussi cette compagnie qui a demandé une ordonnance d'injonction qui a mené à l'arrestation de l'aînée Harriet Nahanee. 24 juin 2008: Plusieurs véhicules militaires sont flambés à Vancouver, contre l'État policier des Jeux Olympiques. La même nuit à Toronto, 13 autres véhicules sont détruits par le feu dans un concessionnaire de GM. General Motors du Canada est un commanditaire national, contribuant 53 millions de dollars. Septembre et octobre 2008: À travers le Canada, des gens résistant aux Olympiques ont ciblé le Train de l'Esprit de CP Rail. Sur la côte Ouest, le Réseau de résistance aux Olympique a interrompu la cérémonie de départ. Et à l'extérieur de Guelph, en Ontario, une femme a utlisé son corps pour bloquer les rails et arrêter le train. 12 février 2009: Pour marquer le compte à rebours d'un an pour les Jeux de 2010, Le Réseau de résistance aux Olympique a organisé la Torch-light parade. Plus de 200 personnes ont marché au centre-ville de Vancouver, torches à la main et scandant des slogans. Ceci n'est qu'une sélection des campagnes et des actions directes menées contre les Olympiques de 2010. Le mouvement anti-olympique continue de pousser VANOC hors des rues: les grandes cérémonies publiques ont cessé soudainement, et les événements olympiques sont tenus en secret. Pour marquer le compte à rebours d'un an, alors que la dette publique continue d'augmenter, VANOC a tenu un party privé coûtant un demi-milion de dollars. Seulement 300 invités d'élite ont eu le droit d'y assister, dans le Stade de patinage de 8000 sièges, construit à partir du financement public. Le Réseau de résistance aux Olympiques est une coalition de plusieurs groupes de la communauté, incluant des groupes autochtones, anti-pauvreté, pour l'environnement et plusieurs autres citoyens concernés. Le ORN appèle à des actions contre nos deux prochaines cibles principales: le relai de la torche olympique, qui commence le 30 octobre 2009 à Victoria, en C-B, et qui traverse le pays, et les Jeux de 2010 eux-mêmes. Pour s'assurer que la résistance à ce cirque corporatif est aussi forte que possible, le ORN lance un appel pour une convergence des forces anti-colonialistes et anti-capitalistes, pour descendre sur ce territoire, du 10 au 15 février 2010. On se voit dans les rues. Pour plus d'infos sur les Jeux Olympiques de 2010: Produit par:

Video Details

Duration: 7 minutes and 21 seconds
Country: Canada
Language: English
Producer: Burning Fist Media
Views: 115
Posted by: petitpoupou on Feb 11, 2010

Résistance 2010: 8 Raisons de s'opposer aux Jeux Olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver, est un court documentaire à rythme rapide qui montre les impacts négatifs des Jeux de 2010 qui se tiendront à Vancouver, au Canada.

La deuxième partie, Actions Directes, porte sur les mouvements de résistance aux Jeux et aux processus de développement qu'ils mettent en évidence, entres autres la résistance autochtone.

Caption and Translate

    Sign In/Register for Dotsub above to caption this video.